Cantonnement ultime

Gestion de la sécurité sur un croisement


Introduction:

Sur tout réseau ferroviaire, qu'il appartienne à la SNCF ou à un modeste modéliste, il est exclu que deux convois se rencontrent sur un croisement.

Nous allons voir comment obtenir ce résultat avec le cantonnement ultime, ceci sur un exemple de portion de réseau qui représente une sortie de gare.

Cet exemple fait l'objet du schéma présenté en annexe I. Un seul rail, le rail sectionné, est représenté.


Le but à atteindre:

Lorsque deux convois se présentent à l'entrée d'un croisement, l'un d'eux doit être impérativement arrêté pour laisser passer l'autre. Mais lequel ?

Il faut décider qui a la priorité.

Dans le cantonnement ultime, cet arrêt obligatoire se fait sur le canton qui précède le croisement, par commutation d'un CANTONEMUL sur le bus d'arrêt (borne RA à la masse): la présence d'un convoi sur le canton prioritaire provoque, par la sortie CA de ce canton, la mise à la masse de l'entrée RA du canton à bloquer.

Dans l'exemple présenté, c'est le convoi qui se trouve arrêté en gare qui est bloqué, le convoi entrant en gare étant toujours prioritaire.


Examen du schéma (annexe I):

Lorsqu'un convoi entre sur le Canton 6, il ne franchira le croisement que si l'aiguille AIG2 est en position droite. Ce n'est que dans ce cas qu'un convoi se trouvant sur le Canton 3 devra être bloqué. Le cantonnement ultime doit donc tenir compte de la position de l'aiguille AIG2.

C'est un REBISTUL qui mémorise la position de cette aiguille: le décodeur d'aiguille a fait basculer le REBISTUL (par ses entrées 1 et 2 reliées aux borne G et D, ou R et L, d'une sortie du décodeur) en phase avec le basculement de l'aiguille. Si la liaison est faite dans le bon sens, les contacts du REBISTUL sont alors dans la même position que les aiguilles mobiles (à vérifier au moment du câblage).

Dans ce cas, la sortie CA du CANTONEMUL6 bloque le CANTONEMUL3 par son entrée RA à travers le contact établi du REBISTUL.

Le Canton 6, à son tour, peut être bloqué, soit par le Canton 2, soit par le Canton 4, selon la position de l'aiguille est donc selon la position du REBISTUL: c'est le rôle du deuxième contact.


Informations complémentaires:

1- Dans le cadre du fonctionnement courant du cantonnement ultime, un convoi sur le Canton 5 bloque à la fois le Canton 1 et le Canton 3 situés en amont.

2- Les diodes représentées sur le schéma sont impératives pour éviter des interactions néfastes entre cantons non concernés...

3- Lorsqu'un convoi 1 est sorti du Canton 3 pour entrer dans le Canton 5, il ne peut plus être bloqué, c'est pourquoi le Canton 6 doit être assez long pour qu'un convoi 2, se présentant alors à l'entrée de ce canton, puisse laisser le temps au convoi 1 de franchir le croisement.

4- Pour la voie de l'autre sens, si l'agencement des voies est le même à l'autre extrémité de la gare, le câblage est strictement symétrique.